Le journal de bollywood

#

Pas de Khan ici: Une star féminine mène le premier film Bollywood à Rs 100 millions de cette année

Kangana Ranaut est pas fan du club des Rs 100 millions (USD 16 millions) – une prétendue référence de succès réservée aux films Bollywood qui ont un gain net de minimum Rs100 millions à l’intérieur de l’Inde.

« C’est une malédiction, » dit-elle lors d’une interview récente, « je n’y fais même pas attention. »

Ceci est peut-être vrai, mais le dernier film à sortir de figurant l’actrice de 28 ans, Tanu Weds Manu Returns, est devenu le premier film à accéder à ce club élite cette année. Les analystes du marché du cinéma Taran Adarsh ​​et Komal Nahta ont confirmé à Quartz que c’est aussi la première fois qu’une star féminine entraine un gain de plus de Rs 100 millions pour un film.

« Et le succès est bien mérité. Le film est scénarisé de façon excellente, a été fait de manière magnifique et inclut des performances extraordinaires. Le succès indique que les temps changent, » dit Nahta.

Le film, qui est une suite à la comédie romantique Tanu Weds Manu de 2011, a connu une des plus grandes ouvertures de 2015 avec Rs 38,10 millions en revenus box-office en seulement trois jours. Le film d’action dramatique de l’acteur Akshay Kumar, Gabbar is Back, est le seul film qui a gagné plus que Tanu Weds Manu Returns le weekend d’ouverture (vendredi, samedi et dimanche), avec Rs40 millions.

Cependant, à la fin du deuxième week-end – le 31 mai – le revenu net au box-office de Tanu Weds Manu Returns a dépassé Gabbar is Back et se tenait à Rs 98,37 millions. Et le 1er juin, le gain net du film en Inde (les revenus box-office après imposition et d’autres déductions) a franchi le seuil des Rs 100 millions.

Se tailler une niche

Dans une industrie bien connue pour son sexisme – que ce soit par rapport à la représentation des personnages féminins sur écran, la façon dont les medias traitent les actrices, ou encore la rémunération moindre qu’elles touchent – le club des Rs 100 millions est prévisiblement dominé par – et réservé aux – trois Khan: Salman, Shah Rukh et Aamir.

En fait, les trois premiers films de 2014 étaient PK de Aamir Khan, suivi par Kick de Salman Khan et Happy New Year de Shah Rukh Khan – chacun gagnant plus de Rs 200 millions en revenus box-office en Inde. Si ce ne sont pas les Khan, d’autres acteurs masculins comme Kumar, Hrithik Roshan et Ajay Devgn dominent le box-office.

Ranaut, cependant, se taille une niche dans ce monde d’hommes – et ne joue pas nécessairement selon les règles. Contrairement à la plupart de ses costars féminines, elle se démarque par son refus recent de chanter les « chansons d’objet » (item number) dans les films ou encore d’endosser des crèmes de blanchissement de peau.